Manofmusic Index du Forum

Manofmusic
Espace consacré à David Bowie et à la Culture sous toutes ses formes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Celebrating David Bowie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Soul-Duke


Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2011
Messages: 879

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 10:07 (2018)    Sujet du message: Celebrating David Bowie Répondre en citant

Celebrating David Bowie Five Years @Salle Pleyel Paris 10/01/2018 (a Peaky B. was there ...)

https://youtu.be/4N2PqmfXfbw
_________________
I still adopt the view that music itself carries its own message. That’s why I’m furious you didn’t get to hear the album because the lyrics taken on their own are nothing without the secondary sub-text of what the musical arrangement has to say.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 12 Jan - 10:07 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
zanedog


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 571

MessagePosté le: Ven 16 Fév - 07:00 (2018)    Sujet du message: Celebrating David Bowie Répondre en citant

http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1084180/celebrating-david-bowie-a-montr…

Gerry Léonard répond à Radio Canada : extraits...

Citation:
RC : Pour vous tous, qui avez joué avec Bowie en studio ou sur scène, ça doit être particulier de présenter ses chansons sans lui?

GL : C’est très étrange, oui… Lors des premières répétitions, on sentait qu’il nous manquait quelque chose... qu’il nous manquait un gros morceau. Et puis quand nous nous sommes retrouvés devant les spectateurs, quelque chose de magique s’est produit. Soudainement, on ne jouait plus les chansons uniquement pour David, mais aussi pour eux.

Plusieurs personnes sont venues nous voir après les spectacles pour nous remercier, pour nous enlacer et nous dire : « Merci. Ça nous permet de faire notre deuil. » Pour nous aussi, cela a eu un effet thérapeutique. Cette immense dose d’amour a comblé une partie du vide laissé par David.

RC : La dernière présence sur scène de Bowie datait de longtemps. L’intérêt pour cette tournée n’est-il pas aussi dû à cela? Contrairement à Prince qui donnait encore des concerts un mois avant sa mort, David avait délaissé les tournées il y a plus d’une décennie.

GL : C’est probablement un facteur qui y contribue. Nous avons tous souhaité qu’il continue de faire de la scène après la tournée Reality (2003-2004). Mais David était quelqu’un qui évoluait sans cesse et il avait fermement décidé de ne plus donner de concerts. Les tournées, ça fout en l’air votre vie, votre famille et vos relations avec vos proches. Il a tout simplement dit : « J’en ai fini avec ce chapitre de ma vie. » Et il n’allait pas changer d’avis.

RC : Un élément fascinant de cette tournée, c’est le nombre de chanteurs et de chanteuses différents qui y participent.

GL : En effet, ça prend trois ou quatre chanteurs pour seulement approcher les tonalités de David, puisque sa voix était différente selon la période de la chanson qu’on interprète. Ça en dit long sur son spectre vocal.
RC : De notre point de vue de spectateur, David Bowie a donné l’image d’un homme courtois et affable, très articulé en entrevue et extrêmement souriant. C’était la même chose en privé?

GL : David était un vrai gentleman et c’était un réel privilège d’avoir un patron comme lui. Il aimait chanter, il aimait écrire, il aimait composer… Et il aimait les guitares. C’était plaisant d’être avec lui. En studio, on pouvait bavarder longuement entre deux prises. C’était un homme très curieux, cultivé, qui avait toujours de bonnes histoires à raconter.

L’environnement de travail était toujours relax. Et comme il connaissait ses limites, on ne demeurait jamais trop longtemps en studio. « On a fait six prises? Parfait, c’est assez pour aujourd’hui », disait-il. Évidemment, dans le passé, le studio, ça se passait plutôt entre une heure et cinq heures du matin, mais… C’était la même chose en tournée. Il nous laissait toujours le temps de répéter. Quand on arrivait sur scène, tout le monde était prêt.



Celebrating David Bowie, avec Mike Garson, Earl Slick, Gerry Leonard, Carmine Rojas, Lee John Madeloni et Bernard Fowler.

Les invités à Montréal, le 17 février, au M Telus: Mark Plati et Gaby Moreno.

Les invités à Toronto, le 18 février, au Danforth Music Hall : Mark Plati, Gaby Merono et Sass Jordan.

Invité en attente de confirmation pour les deux concerts : Joe Sumner.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:56 (2018)    Sujet du message: Celebrating David Bowie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com