Manofmusic Index du Forum

Manofmusic
Espace consacré à David Bowie et à la Culture sous toutes ses formes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Where Are We Now? The words

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
lunamagic
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2011
Messages: 5 093

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 14:03 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant





15 January 2013

Where Are We Now? The words

“The moment you know, you know, you know“

If you've been trying to decipher the words to the #6 song in the UK Hit Parade but couldn't quite get them, we've made things a little easier by presenting them here.

You may notice slight differences to the words that appear on the video, but the version below is now the correct one.


Where Are We Now?
(David Bowie)

Had to get the train
From Potsdamer Platz
You never knew that
That I could do that
Just walking the dead

Sitting in the Dschungel
On Nürnberger Strasse
A man lost in time
Near KaDeWe
Just walking the dead

Where are we now, where are we now?
The moment you know, you know, you know

Twenty thousand people
Cross Bösebrücke
Fingers are crossed
Just in case
Walking the dead

Where are we now, where are we now?
The moment you know, you know, you know

As long as there's sun
As long as there's sun
As long as there's rain
As long as there's rain
As long as there's fire
As long as there's fire
As long as there's me
As long as there's you

davidbowie.com


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 15 Jan - 14:03 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Diamond Duke


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2013
Messages: 159

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 14:32 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

Mouais, il s'est pas foulé le père Bowie.

Enfin, les paroles de chansons, ça n'a jamais vraiment été son truc ("Je voudrais que tu saches nager comme savent nager les dauphins"... ou encore "Mets tes chaussures rouges et danse le blues"), un peu comme Prince, Michael Jackson et les Beatles (dont je suis fan).

Cela dit, moi, je capte pas un mot d'anglais, alors les paroles, je m'en fous un peu, en fait.

Quoique... quand j'ai découvert la traduction des paroles de "Life on Mars" sur le net, j'étais quand même effondré devant un tel galimatias.


Revenir en haut
halloweenduke


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2011
Messages: 457
Localisation: Paris 75013

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 06:56 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

le probleme du rock est que le son et le rytjme des mots est imoortant, moinsle sens. un peu comme l'opera ou les gens mettent une heure a mourrir.
Et les traduction sont en general par terrible, mot a mot, et souvent les expression idiomatiques sont pas ou mal traduites. Do you get my drift?
C ets mieux de faire une adaptation (sur le sens et l esprit), les images du texte original etant liées a la culture, ca peut mal se traduire;
Life is the pop of the cherry = la vie est le noyau de la cerise (mhhhbof)  = la vuie est comme la cerise qu'on ecrase.. = ?? par exemple
_________________
**Years pass so swiftly**


Revenir en haut
zanedog


Hors ligne

Inscrit le: 04 Mar 2011
Messages: 397

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 08:32 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

Wham bam thank you ma'am.....

La force de Bowie est son chant surprenant et théatral... souvent, dès qu'il chante, j'ai l'impression de voir un acteur entrer en scène comme s'il habitait un rôle...



Revenir en haut
noisy-synthesizer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2011
Messages: 861

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:01 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

Diamond Duke a écrit:
Mouais, il s'est pas foulé le père Bowie.

Enfin, les paroles de chansons, ça n'a jamais vraiment été son truc ("Je voudrais que tu saches nager comme savent nager les dauphins"... ou encore "Mets tes chaussures rouges et danse le blues"), un peu comme Prince, Michael Jackson et les Beatles (dont je suis fan).

Cela dit, moi, je capte pas un mot d'anglais, alors les paroles, je m'en fous un peu, en fait.

Quoique... quand j'ai découvert la traduction des paroles de "Life on Mars" sur le net, j'étais quand même effondré devant un tel galimatias.









J'ai bien rigolé en lisant ton message.




effectivement les paroles sont souvent obscures et seul Bowie sans doute pouvait se permettre de chanter,
sans sombrer dans le ridicule le plus absolu :

"Nowhere, Shampoo, TV, Combat, Boyzone

Slim tie, Showdown, can't stopNowhere, Shampoo, TV, Combat, BoyzoneSlim tie, Showdown, can't stop"



Mais pourtant sa poésie s'exprime dans des bijoux tels que "Drive in Saturday", "Time" ou "Life on Mars ?" La poésie n'est pas raison mais fulgurance, vision, émotion.


Et en réécoutant certaines chansons, oui Bowie a eu des éclairs de visionnaire ( pas toujours ).l'ambiguité sexuelle, la vie qui se reflète sur les écrans, l'aliénation.Il y a pas mal de richesses dans ses paroles.



Sinon son côté touche-à-tout lui a parfois fait dire n'importe quoi mais on ne lui en veut pas  


Dernière édition par noisy-synthesizer le Mer 16 Jan - 11:11 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
noisy-synthesizer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2011
Messages: 861

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:32 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

zanedog a écrit:
Wham bam thank you ma'am.....

La force de Bowie est son chant surprenant et théatral... souvent, dès qu'il chante, j'ai l'impression de voir un acteur entrer en scène comme s'il habitait un rôle...




ça c'est très malin, l'emploi des onomatopées en pop music.
Une sorte de jubilation enfantine qui explose, qui casse les codes de l'expression.


Revenir en haut
Diamond Duke


Hors ligne

Inscrit le: 09 Jan 2013
Messages: 159

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 10:47 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

"le problème du rock est que le son et le rythme des mots est important, moins le sens"
Oui, c'est très juste.
Et puis, je suis pas branché "chanson à texte" (genre Bob Dylan ou Jacques Brel).
Bowie a un phrasé magique : s'il lisait le bottin téléphonique, on l'écouterait, fasciné.

"Nowhere, Shampoo, TV, Combat, Boyzone Slim tie, Showdown, can't stopNowhere, Shampoo, TV, Combat, BoyzoneSlim tie, Showdown, can't stop"
Ah oui, c'est Hénaurme quand on y pense : fallait oser.

Apparemment (j'ai lu ça quelque part), Bowie a écrit des paroles obscures sur "Hunky Dory" car il voulait percer sur le marché américain : il avait remarqué que les critiques étaient fascinés par ce type de paroles obscures.

Dans une vidéo sur la gestation de "Life on Mars", un mec loue même le texte en comparant ça à Rimbaud.
Ma foi, c'est pas aussi con que ça en a l'air... car je suis intimement persuadé que l'écrasante majorité des gens qui se pâment devant la poésie de Rimbaud... n'y comprennent strictement que dalle !!
Je ne parle pas des premières poésies, mais de la dernière période : "Une saison en enfer", "Les illuminations".
Ce n'est pas aussi incompréhensible que "Ulysse" de Joyce... mais pas loin.

Le plus drôle, c'est que les spécialistes, ensuite, interprètent à mort.
Par exemple, un poème comme "Voyelles", on lui fait dire tout et n'importe quoi... alors qu'à la base, c'est peut-être ultra basique (genre, les cubes coloriés avec des lettres qu'on manipule quand on a 3 ans, la bave aux lèvres... Bon, je caricature un peu, là).

Il y a chez Bowie un côté un peu enfantin, surtout dans sa façon de manipuler les médias.
Quand il déclare qu'il est "définitivement homosexuel" dans une interview, en 1972, ça a fait l'effet d'un bombe... mais je pense que c'était surtout un coup marketing pour faire parler de lui, et grâce à ce parfum de scandale, il a pu surfer sur la vague du succès de "Ziggy Stardust".

Je dis "coup marketing", car Bowie (homo ou pas) venait juste d'avoir un gosse avec Angela : bonjour la crédibilité.
Par ailleurs, un mec comme Elton John n'a jamais osé déclarer dans les années 70 qu'il était homosexuel.
Ce n'est qu'en 77 (je crois) qu'il a osé un timide "Je suis bisexuel".

Et puis, tout récemment, Bowie nous a tous roulés dans la farine : je pense qu'il a planifié chaque étape de son come-back depuis des années.
Il a tout prévu dans les moindres détails.
J'ai lu quelque part qu'il adore la BD "Watchmen" (moi aussi d'ailleurs), laquelle raconte l'histoire d'un type se prenant pour un surhomme (Adrian Veidt) mettant en scène un complot gigantesque.
Bowie a dû adorer le concept !


Revenir en haut
Thinwhitedude


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2012
Messages: 104
Localisation: Marseille

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 11:17 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

j'aime bien ce que tu écris DD... 

Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 16:59 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

Diamond Duke a écrit:
Apparemment (j'ai lu ça quelque part), Bowie a écrit des paroles obscures sur "Hunky Dory" car il voulait percer sur le marché américain : il avait remarqué que les critiques étaient fascinés par ce type de paroles obscures.








Ce sont les propos de Ken Scott concernant la dernière chanson de Hunky dory : Bewlay brothers. Bowie lui aurait dit au moment de l'enregistrer que les paroles de cette chanson étaient destinées au marché Américain "the Americans always like to read things into things" . C'est drôle, sachant que c'est  la chanson préférée de Lou reed ! comme quoi il ne s'était pas trompé. 


Pour le reste de tes propos  le marketing etc , nous sommes quelques un a être convaincu de ce fait. Je pense que cela est en parti dû à un manque de confiance en ses chansons ( son propos) qu'elles ne suffisaient pas pour qu'il se fasse un nom. La manipulation des médias et le marketing au début des 70's lui ont donné raison.


Revenir en haut
Replay


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2011
Messages: 405
Localisation: Terre

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 19:21 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

Diamond Duke a écrit:
"le problème du rock est que le son et le rythme des mots est important, moins le sens"
Oui, c'est très juste.
Et puis, je suis pas branché "chanson à texte" (genre Bob Dylan ou Jacques Brel).
Bowie a un phrasé magique : s'il lisait le bottin téléphonique, on l'écouterait, fasciné.

"Nowhere, Shampoo, TV, Combat, Boyzone Slim tie, Showdown, can't stopNowhere, Shampoo, TV, Combat, BoyzoneSlim tie, Showdown, can't stop"
Ah oui, c'est Hénaurme quand on y pense : fallait oser.

Apparemment (j'ai lu ça quelque part), Bowie a écrit des paroles obscures sur "Hunky Dory" car il voulait percer sur le marché américain : il avait remarqué que les critiques étaient fascinés par ce type de paroles obscures.

Dans une vidéo sur la gestation de "Life on Mars", un mec loue même le texte en comparant ça à Rimbaud.
Ma foi, c'est pas aussi con que ça en a l'air... car je suis intimement persuadé que l'écrasante majorité des gens qui se pâment devant la poésie de Rimbaud... n'y comprennent strictement que dalle !!
Je ne parle pas des premières poésies, mais de la dernière période : "Une saison en enfer", "Les illuminations".
Ce n'est pas aussi incompréhensible que "Ulysse" de Joyce... mais pas loin.

Le plus drôle, c'est que les spécialistes, ensuite, interprètent à mort.
Par exemple, un poème comme "Voyelles", on lui fait dire tout et n'importe quoi... alors qu'à la base, c'est peut-être ultra basique (genre, les cubes coloriés avec des lettres qu'on manipule quand on a 3 ans, la bave aux lèvres... Bon, je caricature un peu, là).









Il me semble que la poésie formelle, comme nous la lisons dans les recueils, est plus intéressante que les textes chantés et orchestrés.
A vrai dire, cette poésie là se suffit à elle-même, à une seule écriture. 
A l'inverse, un texte tiré d'une chanson ne se suffit pas à lui-même. C'est la raison pour laquelle il est chanté et orchestré. 
De fait, dissocier le texte du reste n'a aucun sens, de mon point de vue. 
C'est un tout, que l'on apprécie dans sa globalité, son intégralité.


D'ailleurs, les artistes français qui chantent du Baudelaire, Rimbaud ou Aragon n'apportent pas grand chose de plus...
Personnellement, je préfère me contenter de les lire. 
En revanche prenez un texte de Barbara, Brassens, Ferré ou Brel, simplement lu il n'a pas l'effet d'un poème de grande envergure...


Pour en revenir à Bowie, je trouve que sa poésie est plus dans sa voix et ses mélodie que dans ses paroles. 
Même si des textes comme The Bewlay Brothers ou Rock'n'roll Suicide ne me laissent pas indifférent.


Enfin, c'est intéressant de voir que les anglophones n'ont pas la même perception de leur langue, que nous de la nôtre. 
Eux peuvent chanter "Je suis un DJ, je suis ce que je joue" sans paraître ridicule, alors que nous...
C'est peut-être piur ça que chez nous on parle de chanson à texte, alors que chez eux... "Chanson à fric" ? 






_________________
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles" (Sénèque)


Revenir en haut
halloweenduke


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2011
Messages: 457
Localisation: Paris 75013

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 21:09 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

je vous conseille d 'ecouter les textes écrits par Pierre Philippe (qui a aussi ecrit pour Juliette), des chansons de Jean Guidoni. Un auteur hors paire avec une ecriture impresionniste et un interprete de talent. comme Bowie, il a toujours explorer des direction differentes et quand il fait une reprise, on dirait qu'elle a été ecrite pour lui...comme DB
_________________
**Years pass so swiftly**


Revenir en haut
Replay


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2011
Messages: 405
Localisation: Terre

MessagePosté le: Mer 16 Jan - 21:29 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

halloweenduke a écrit:
je vous conseille d 'ecouter les textes écrits par Pierre Philippe (qui a aussi ecrit pour Juliette), des chansons de Jean Guidoni. Un auteur hors paire avec une ecriture impresionniste et un interprete de talent. comme Bowie, il a toujours explorer des direction differentes et quand il fait une reprise, on dirait qu'elle a été ecrite pour lui...comme DB



Sauf les reprises que l'on trouve sur l'album Tonight, notamment God Only Knows...  Mr. Green
A l'avenir, je jetterai un coup d'oeiOkay
_________________
"Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles" (Sénèque)


Revenir en haut
noisy-synthesizer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2011
Messages: 861

MessagePosté le: Jeu 17 Jan - 12:42 (2013)    Sujet du message: Where Are We Now? The words Répondre en citant

C'est un détail mais j'ai l'impression que pour "Strasse",  Bowie prononce "straze" au lieu de "Chtrasseuh"

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:27 (2016)    Sujet du message: Where Are We Now? The words

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com