Manofmusic Index du Forum

Manofmusic
Espace consacré à David Bowie et à la Culture sous toutes ses formes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Libération 27 février 2013
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mister_Ed


Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 138
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 13:03 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

La critique du premier quotidien Belge francophone "Le Soir"... par un fidèle admirateur de Bowie, d'ailleurs...


(je vais lire cela en même temps que vous)


On a pu entendre, ce mercredi matin, aux studios ICP d’Ixelles (garant d’un son parfait), ce très attendu album de David Bowie. The Next Day paraîtra finalement le 8 mars, dans une version deluxe de 17 titres.
Cet album, en un mot, est rageur, pour ne pas dire dévastateur. Sur des rythmes lourds et des riffs de guitares incisifs, Bowie n’y va pas par le dos de la cuiller. The Next Daydécoiffe. C’est le disque d’un artiste qu’on croyait retiré du monde, uniquement soucieux de sa famille qu’il élève downtown Manhattan. Il n’en était rien. Bowie a bien préparé son coup. Communiquant par un contrepied aux usages actuels, refusant de parler, laissant ses musiciens commenter la chose sur le net, Bowie frappe fort. Il a la niaque. Les deux premiers singles (« Whe Are We Now » et « The Stars (Are Out Tonight) ») ont beau se pencher sur son passé et sa célébrité, le reste du disque est une charge cinglante sur le monde tel qu’il est devenu. Et ça dégage… Voici ce qu’il en est, morceau par morceau.
The Next Day
Riff rock’n’roll pour l’intro d’un titre où Bowie retrouve sa sa voix forte et enragée. Guitare et voix en avant. David vient nous dire qu’il est là, bien vivant, avec des solos de guitares dévastateurs. « Work with Satan while they dance like saints… Here I am, not quite dying, my body left to rot in a hollow tree. »
Dirty Boys
Bowie reprend son sax baryton pour une voix passée au vocoder. Un blues hanté. Riff haché, saccadé, de guitare. Break brutal. La basse de Gail-Ann est ronflante. Un petit solo de sax et c’est fini… Trop court !
The Stars (Are Out Tonight)
Deuxième single, plus joyeux et rythmé que le premier. Bowie s’amuse avec son passé qui le hante comme le baiser de la mort qui l’a frôlé. La vacuité de la célébrité vue par celui qui a tout connu et a survécu à tout. La guitare électrique est toujours leader. Dans le film, Bowie affronte son passé, avec une Tilda Swinton savoureuse en ménagère troublante face à une jeune fille ressemblant au Bowie seventies cheveux orange. « The stars are never sleeping/Dead ones and the living », dit-il philosophe
Love Is Lost
Rythmique lourde, plombée, répétitive, avec un riff de guitares la déchirant tel un orage dans la nuit… Longue nappe d’orgue ascendante. « Oh, qu’as-tu fait, qu’as tu fait ? … Ta peur est aussi vieille que le monde ». Titre menaçant et hypnotique.
Where Are We Now?
On a déjà tout dit sur cette pièce nostalgique de ses « Berlin days », morceau mélancolique presque funèbre. Qui tranche avec le reste de l’album. La bonne blague de David qui nous a effrayés avec son visage déformé et ce semblant d’adieu testamentaire.
Valentine’s Day
Bowie livre ici une mélodie très pop pour un des premiers titres écrits pour le disque et qui ne parle pas de la fête des amoureux. Plus un souvenir aigre d’un gamin affrontant à l’école des gosses plus populaires que lui. Sha la la, sha la la… On n’est pas loin du second degré dans les arrangements solaires. La guitare mène toujours le bal. A croire que ce disque est fait pour la scène (on croise les doigts).
If You Can See Me
Retour à un rythme plus énervé, avec des cassures de rythme assez osées. Voilà le morceau qu’aucune radio ne choisira. Les synthés servent ce titre inspiré par la lecture de livres sur l’histoire médiévale. Bowie met ici nos nerfs à l’épreuve. On en connaît beaucoup qui sauteront ce morceau sur leur iPod. La guitare est ici une épée pourfendeuse d’envahisseurs. Un violoncelle clôt la chanson par un mugissement.
I’d Rather Be High
Bowie poursuit le combat. Il préférerait encore voler dans les airs ou être mort, quitte à tester ces armes sur ces hommes dans le sable. « Teenage sex… » La guitare et le rythme saccadé prouvent que l’homme est fâché.
Boss Of Me
Retour du sax baryton pour ce petit exercice où le narrateur se plaint qu’une fille venant d’un trou perdu puisse devenir son boss. Les chœurs le rejoignent ainsi que cette éternelle gratte incisive pour appuyer le propos qui ne manque pas d’ironie.
Dancing Out In Space
Bowie revient à un titre dansant mené par la guitare de David Torn. Il y a du Eno dans la sonorité de ce funk nous ramenant un peu à Young Americans. Titre « radio friendly » au rythme joyeux sur des distorsions synthétiques délirantes. Mais c’est toujours la guitare qui mène le bal. « No one here can beat you/Dancing out in space. »
How Does The Grass Grow?
Grosse attaque rock avant un « la-la-la-la » en falsetto. La guitare, une fois de plus, détruit tout sur son passage. Titre très rock, un peu absurde, très ironique… Avec ces sirènes tirées de sa période berlinoise. Le final est plus réussi.
(You Will) Set The World On Fire
Un riff dévastateur emprunté aux Kinks : Bowie reprend les armes car « I can hear the nation cry! ». Kennedy et Van Ronk sont cités dans cette charge contre la célébrité. Qui va foutre le feu au monde. Décidément, Bowie est bien remonté et énervé sur ce disque.
You Feel So Lonely You Could Die
Ah, un peu de calme et de tendresse pour ce morceau évoquant la solitude et la dépression suicidaire. La mort, une fois de plus, est au centre, d’une chanson emphatique d’un homme qui sait de quoi il parle. Des chœurs féminins apportent la douceur nécessaire pour insuffler un peu d’espoir. Tout cela sur un rythme de slow presque crapuleux. Très beau moment. « Oblivion shall own you, death alone shall love you. »
Heat
Coups de semonce apocalyptiques en intro. Bowie reprend sa voix de crooner hanté par un Scott Walker funèbre. «And I tell myself : I don’t know who I am ». Morceau un peu schizo sur des guitares inquiétantes. Une quête d’identité qui, finalement, parcourt toute l’œuvre de Bowie. « I’m a seer but I am a liar », avec le violon lancinant qui ne fait rien pour rassurer. A donner froid dans le dos.

Titres bonus sur l’édition limitée :

So She
Titre autrement plus revigorant sur un beat synthétique nous ramenant aux années 80. « The sleeping sky takes the moon so slow ». Toutes les femmes pourront se reconnaître dans cet hommage à « the only one I know».
Plan
Nouvelle charge à la guitare ravageuse sur un beat martial. Très belle intro à la sonorité sale. Les synthés montent… eh oui, il s’agit d’un bref instrumental.
I’ll Take you There
Et voilà encore un titre guerrier pour clore le tout. Bowie nous emmène dans ce monde (USA en particulier) qui lui inspire cette rage, cette énergie, cette fougue passant par – une fois de plus – des riffs vertigineux et une rythmique imposante.
The Next Day à paraître le 8 mars uniquement dans sa version deluxe et, 15 jours plus tard en vinyle (distribution Sony Music).
THIERRY COLJON
_________________
It's happening now, not tomorrow !


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 27 Fév - 13:03 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 130
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 13:05 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

ascott22 a écrit:
Par ailleurs, un peu inquiet par le second article de libé au sujet d'un album posthume même si c'est sans doute à prendre au second degré...mais il est vrai que pour l'instant on n'a pas vu Bowie faire la promo  de ses singles ni de son retour....






Pourquoi voudrait-on qu'il fasse de la promo in vivo alors qu'il a longtemps compris que tout pouvait se faire par Internet et toucher des milliers voir des millions de personnes en même temps. La promo in vivo était faite pour faire du bruit et dire que l'on n'était pas mort aujourd'hui tu peux le faire de chez toi et te faire entendre par de nombreux médias. La video et youtube sont les bons moyens aujourd'hui de livrer un contenu promotionnel sans bouger de chez soi . Des millions de gens le font pourquoi Bowie dérogerait à cette nouvelle façon de promouvoir son travail ? Il peut très bien demain jouer live dans son salon et offrir le spectacle via internet. D'ailleurs c'est ce qu'il devrait faire  Mr. Green


Revenir en haut
Mister_Ed


Hors ligne

Inscrit le: 21 Aoû 2011
Messages: 138
Localisation: Bruxelles

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 13:15 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Bon, je viens de lire l'article du Soir.... Pfffft ! Vivement le 8 mars !!!! RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaaaa
(J'ai craqué, les gars, j'ai acheté le 2eme Single) Et en plus j'irai acheter le CD en cher en os...


Mais à la lecture ci-dessus... on aurait peut-être espéré un guitariste plus "méchant" que Earl Slick (Reeves Gabrels ?). En tout cas les guitares sur The Stars (are out tonight) semblent malgré tout gentillement "overdrive"...


Bon la semaine qui vient va être longue... Je sais déjà que le 08 mars (la nuit) ou le 09 au matin j'écouterai l'album... (avant d'aller à un cours de cuisine Thaï cadeau)


(Fort heureusement -  et tant pis si vous n'en n'avez que faire - j'ai prit une P... de claque dans ma g... en allant applaudir Sigur Rós hier à Forest National : ce groupe est puissant et la musique vraiment particulière. Ils ont présentés 3 nouveaux titres très "durs" et sombres... à paraître)
_________________
It's happening now, not tomorrow !


Revenir en haut
Guillaume_K


Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2013
Messages: 75
Localisation: Caen

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 16:00 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Je viens de lire le Libé. Je n'ai jamais vu autant de mauvaise foi de toute ma vie que dans les deux pages consacré à Bowie. C'est absolument lamentable.
_________________
Guillaume_K, anciennement Bonogk ;-)


Revenir en haut
ascott22


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2013
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 16:43 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Lamentable ! C'est la dernière fois que j'achète libé...pourtant jusqu'à présent ce journal avait toujours été élogieux sur DB..mais là c'est consternant.

Revenir en haut
lunamagic
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mar 2011
Messages: 5 102

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 16:44 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Mister_Ed a écrit:
Bon la semaine qui vient va être longue... Je sais déjà que le 08 mars (la nuit) ou le 09 au matin j'écouterai l'album... (avant d'aller à un cours de cuisine Thaï cadeau)


Comme le fait remarquer quelqu'un sur BWW, on pourrait avoir l'album en streaming avant sa sortie officielle en CD !

Evening Standard :
The album will begin streaming online in the next few days before its full release, when we will see if it can really stand the test of time like its many extraordinary predecessors. We can all agree it is better than the silence a long, long way better.

Metro :
Theres a rather old-fashioned stop the press charm to David Bowies latest music releases; since his sudden January 2013 single Where Are We Now?, its been like some gentlemanly assault on the digital age. Certainly, its hard to think of another record that has sparked quite as much immediate clamour as Bowies 24th studio album, The Next Day even before the March 1 streaming prior to its official mid-March release.


Revenir en haut
free07


Hors ligne

Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 9

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 16:52 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Guillaume_K a écrit:

Je viens de lire le Libé. Je n'ai jamais vu autant de mauvaise foi de toute ma vie que dans les deux pages consacré à Bowie. C'est absolument lamentable.


ah bon parce que l'article couvre deux pages ? Quel gaspillage !

J'ai lu rapidement l'article vu qu'il a été en partie posté ici et c'est lamentable, en effet, je dirais même consternant de conneries, des idioties, il y en a à tous les paragraphes.

Difficile d'expliquer leur critique mais soit ces journalistes ont un autre domaine de prédilection (et je l'espère pour eux), soit ce sont des musiciens ratés, aigris et jaloux du talent des autres.

A mon humble avis, ils devraient plutôt s'occuper d'un autre domaine que la musique.


Revenir en haut
Hunkyhannah


Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2012
Messages: 40
Localisation: Bretagne

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 16:57 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Je viens de lire Libé, j'ai jamais été fan de ce journal partisan, mais là, je dois reconnaître qu'il passe direct à la case torchon. Une question s'impose : pourquoi consacrer sa une + 2 pages pleines pour descendre quelqu'un ??? Un petit encart aurait suffi. Le coup de la petite fille qui aurait participé à un bukkake m'a laissé sans voix. Je pense que le journaliste a dû parier qu'il réussirait à placer ce mot dans son article.

Revenir en haut
Denis974


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2012
Messages: 63
Localisation: Grandvilliers

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 17:00 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

La chronique d'un ancien collègue et ami :

http://www.leparisien.fr/musique/david-bowie-solide-comme-un-rock-27-02-2013-2602635.php


Revenir en haut
Denis974


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2012
Messages: 63
Localisation: Grandvilliers

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 17:03 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Hunkyhannah a écrit:
Je viens de lire Libé, j'ai jamais été fan de ce journal partisan, mais là, je dois reconnaître qu'il passe direct à la case torchon. Une question s'impose : pourquoi consacrer sa une + 2 pages pleines pour descendre quelqu'un ??? Un petit encart aurait suffi. Le coup de la petite fille qui aurait participé à un bukkake m'a laissé sans voix. Je pense que le journaliste a dû parier qu'il réussirait à placer ce mot dans son article.


C'est vrai que ce truc est complètement fou...


Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 130
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 17:53 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Attendons de voir ce que les "fans" écriront à la sortie de l'album. Peut-être que certains auront des propos aussi durs . Je me souviens et d'autres ici surement des discussions déchainées et duels verbaux concernant les précédents albums. Certains accusant les autres de ne pas aimer Bowie, d'être jaloux de son talent de ne pouvoir parler que si il
était capable d 'écrire une chanson j'en passe et des meilleurs... Je ne veux pas me faire l'avocat du diable mais attendons d'écouter l'album avant de tirer à boulet rouge sur
ce que nous lisons. 


personnellement,  je ne suis pas emballé par les deux premiers titres, le son et la production ne me plaisent pas mais je suis très enthousiaste par les videos et contrairement
au journaliste de Libé j'aime "Shake it"  avec son synthe à la "funky town "et de la prod de Let's dance dans l'ensemble : On est fan ou non de "Funk et de "Chic" alors d'autres titres peuvent combler mes attentes  Wink





I feel like a sail-boat
Adrift on the sea
It's a brand new day
So when you gonna phone me

I could take you to heaven
I could spin you to hell
But I'll take you to New York
It's the place that I know well

Sitting on a flagstone talking to a faceless girl
Wondering what to say but my eyes do the talking so well

I duck and I sway - What's my line
Shoot at a full moon - What's my line
What's my line - Shake it baby

Cause love is the answer
Love's talking to me
I'd scream and I'll fight for you
You're better than money

We're the kind of people 
who can shake it 
if we're feeling blue
When I'm feeling disconnected well I sure know what to do
Shake it baby


Revenir en haut
Guillaume_K


Hors ligne

Inscrit le: 04 Fév 2013
Messages: 75
Localisation: Caen

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 17:58 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

Dans l'article, on sent clairement l'envie de casser pour casser. Moi aussi le coup du bukkake m'a laissé sans voix et pourtant Dieu sait que je n'aime pas le politiquement correct mais là...
Et le coup des accords de Drive-In Saturday...
Bref on sent les mecs omplètement blasés.
_________________
Guillaume_K, anciennement Bonogk ;-)


Revenir en haut
ZIGMAN


Hors ligne

Inscrit le: 11 Jan 2013
Messages: 4
Localisation: brunoy

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 18:10 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

j'ai la chance d'avoir été selectionné par france inter pour aller écouter en avant première chez sony music demain soir le nouveau bowie , comme ça je pourrais vous donner l'opinion d'un grand fan de monsieur bowie

Revenir en haut
ascott22


Hors ligne

Inscrit le: 25 Fév 2013
Messages: 16

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 18:11 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

oui parfait, tiens nous informés....

Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 130
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Mer 27 Fév - 18:12 (2013)    Sujet du message: Libération 27 février 2013 Répondre en citant

C'est fait exprés comme dirait l'autre! ça fait son intéressant comme je l'avais déjà écrit dans un post concernant les mecs de libé.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:32 (2016)    Sujet du message: Libération 27 février 2013

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> J'ai entendu un truc sur David Bowie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 3 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com