Manofmusic Index du Forum

Manofmusic
Espace consacré à David Bowie et à la Culture sous toutes ses formes

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

The next Day : les critiques
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> The Next Day
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
footstompin


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2013
Messages: 18

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 07:15 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Maintenant qu’on a un peu de recul sur les événements  ça serait intéressant d’avoir l’analyse des uns et des autres sur le retour de Bowie et son album. Avec Bowie, j’ai appris à me méfier des opinions à chaud. S’il y a bien une œuvre qui nécessite du recul et de l’attention c’est bien la sienne. 
 

 
Personnellement, voilà ce que j’en pense. Rien de très original, certes. 

 
D’abord, chapeau bas, une fois de plus, pour la maîtrise de la communication et du temps. Encore un gros coup parfaitement orchestré. Comme toujours (83 en particulier), élégant et puissamment efficace. Un silence prolongé, sans même de démenti sur les rumeurs au sujet de sa santé puis, d’un coup, un album, 16 nouvelles chansons, deux excellentes vidéos, peu de photos et, pour le reste, les paroles des titres de l’album publiées en pleine page dans la presse. Sa manière de répondre à tout ce qui s’est dit pendant 10 ans : « lisez mes textes, écoutez ma musique, tout y est ». Ca sonne un peu comme un exercice de communication en réaction (un brin réactionnaire ?) à ce que la communication est devenue ces dix dernières années, immédiate et superficielle. Et cerise sur le gâteau, l’album cartonne et, dans son sillage, je suppose, le back catalogue, ce qui ne gâche rien. Plus gros carton depuis 83. Qui pouvait le prédire ? Le tout, sans même prendre la parole personnellement, sans la moindre interview 3 mois après. Monsieur fait ce qu’il veut, quand il veut. Voilà le message. La grande classe.  

 
Au-delà de ça, ça fait plaisir de le revoir. Manifestement en forme et plus calculateur que jamais. Plutôt fringant. 

 
Pourquoi un album en 2013, après 10 ans de silence ? La coïncidence de la sortie du lp et l’expo de Londres n’est pas fortuite. Au pire, l’album est un alibi pour accompagner ou profiter de ce qui, en 2013, d’un point de vue commercial au moins (le back catalogue est un fonds précieux), est le véritable événement : l’expo au V&A. Les médias ne s’y sont pas trompés : le mythe, l’œuvre et l’influence de Bowie ont été bien plus largement couverts que le nouvel album. Dans le meilleur des cas, la sortie de l’album est la manière pour Bowie de dire qu’il est toujours vivant et que la célébration du passé l’emmerde franchement. Objectif louable, conforme à sa position officielle depuis fort longtemps. Je serais prêt à parier qu’il n’y est pas pour rien dans le « IS » de « DAVID BOWIE IS » : « OK pour qu’une expo soit montée sur ma légende, mais pas pour me faire enterrer ». « DAVID BOWIE IS THE NEXT DAY «HEROES » ». Ca a du sens. En même temps, il y a quelque contradiction à cracher sur l’expo (« testicular ») et, dans le même temps, à ouvrir les « David Bowie Archives », dont la révélation est pour moi un événement en soi. Les archives font l’expo ou, au minimum, son principal intérêt, son très grand intérêt. Personnellement, j’y vais en Mai. C’est comme le Meltdown en 2002, ça vaut le déplacement (clin d’œil appuyé aux membres de MOM présents aussi ce soir (luna)magique là). Bref, une contradiction de plus de notre homme, une de plus. 

 
Et l’album dans tout ça ? A sa sortie, je le trouvais plutôt faiblard,  me disant qu’on ne pouvait pas attendre grand-chose de fou avec la reconduction de l’équipe des derniers albums. J’étais très déçu d’apprendre la présence de Slick. Mais, bonne nouvelle, on l’entend assez peu sur l’album. Il risque évidemment d’être présent sur scène - si scène il y a - et ça reste un vrai problème. Même en 83, Monsieur S, clown raté de Keith Richard, était démodé. Déjà dans le formol  74/75 ! C’est une erreur de goût de la part de Bowie, une de plus. On aurait pu espérer un come-back surprenant - expérimental même -sur le plan artistique, plutôt qu’un retour un peu pantouflard. Et puis, plus le temps passe, plus l’album fait son chemin et procure de plaisir. Phénomène classique dans l'oeuvre de Bowie. Rien de bien neuf sous le soleil de Lower Manhattan, mais du vrai Bowie, une synthèse de ce qu’il a toujours fait à travers les décennies, les styles, les productions, les musiciens : des mélodies sophistiquées, des lyrics aux nombreux sens, une présence très forte, des gimmicks, de la pop et, au final, un disque unique, qu’il est le seul au monde à faire. De l’essence de Bowie. Les mauvaises langues diront que c’est un brin prétentieux de barrer « HEROES » sur la pochette si c’est, au final, pour livrer un lp qui ressemble à tout ce qu’il a toujours fait. « The Next Day » ? « The Day Before », plutôt ! D’autres, apprécieront simplement de retrouver l’artiste au travail et se laisseront entraîner dans ses univers mélodiques et ses sujets intellectuels. J’ai l’impression qu’il faut être fan pour aimer cet album. En tout cas, les fans ont de quoi se mettre sous la dent et entre les oreilles. Voilà un geste sympa de notre homme envers ses fans. Sa manière de les remercier de leur fidélité, lui qui donne l'impression d'être passé à autre chose. L'album mécanique, facile, qui ne le met pas en danger. 

 
Il y a quelques bons morceaux au final sur cet album, inspiré, selon Visconti, par l’écoute du Tin Machine I, de Buddha et de Lodger pendant les sessions d’enregistrement. 

 
La suite, plus tard 

 
Footstompin 

 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 07:15 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 09:13 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Chronologiquement l'album était en chantier avant que l'idée d'exposition à Londres ait été décidée. C'est de la source même des organisateurs qui n 'étaient pas dans la confidence de l'album qui était en préparation.
Seul le graphiste : Jonathan Barnbrook qui a travaillé à L'expo et à la pochette était au courant mais aurait signé une close de confidentialité!
par contre que Bowie profite de l' "aubaine" pour dire qu'il est autre chose qu'une pièce de Musée au Monde entier c'est tout à fait possible. Peut-être que cette expo aura poussé bowie à sortir véritablement l'album.
j'étais étonné de lire le témoignages des musiciens qui y ont participé , le fait qu'ils n'étaient pas sûr qu'il voit le jour et qu'ils étaient heureux d'apprendre comme nous tous sa sortie le 8 janvier !
Concernant le catalogue Bowie is , c'est selon moi le résultat de ce que Bowie "préparait" depuis des années c-a-d son catalogue Bowie Object devenu un peu le serpent de mer de ces derniers années. Le livre était annoncé l'a dernière fois pour le 16/10/2012 mais inédit tjs à ce jour chez Pinguin Book qui avait  les droits à l'époque ( isbn EAN13: 9781846144981 • ISBN: 9781846144981) le isbn est introuvable aujourd'hui alors qu'il était encore
référencé à l'époque) ci-dessous ce que j'avais posté sur iddb en dec 2011 => http://www.illustrated-db-discography.nl/forum/viewtopic.php?f=7&t=1446


BOWIE OBJECTS

EAN13: 9781846144981 • ISBN: 9781846144981

DAVID BOWIE

Description: The concept will be 'David Bowie in a hundred objects' - he's chosen 100 objects from his life which we will photograph and he will write a short piece of text to accompany each one. The format will be similar a royal hardback with integrated pictures and we will be producing limited editions alongside.
Presentado en carpeta de octubre 2011.

Date Publication: 16/10/2012

Publisher: PENGUIN BOOKS LTD

Series:NOT AVAILABLE




Price: 22,75 €

Format: hardback

Dimensions: 216 x 135

Pages: 0


En bref, Il me semble que plusieurs projets  : livre Expo nouveau disque qui étaient en préparation ont convergé sous l'impulsion de Bowie qui a participé de près à album et au catogue et de loin à cette exposition à voir le jour en même temps. Cela n'en fait pas forcement un calculateur. J'y vois plus un état d'esprit à dire comme il l'annonce au tout début du disque : Qu'il bouge encore , qu'il n'est pas tout à fait mort au reste du monde.


Revenir en haut
halloweenduke


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2011
Messages: 457
Localisation: Paris 75013

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 11:03 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

un mois apres TND, la magie opere, unpeu dur au debut, maintenant il livre ses secrets et details et tournent en permanence dans lecteur.
Chapeau mr B, nous avons eu raison d'attendre et de se desesperer ce silance. un  grand albul, ungrand retour, dan sla grande tradition Bowiene
_________________
**Years pass so swiftly**


Revenir en haut
noisy-synthesizer
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2011
Messages: 862

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 17:20 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Après de nombreuses écoutes, je reste convaincu que c'est un grand album.
En revanche, 3 titres me paraissent faiblards, "Dancing out in space","I'd rather be high" et "If you can see me" ( ce dernier titre m'étant maintenant assez insupportable, comme un pastiche raté d'Outside). "dancing out in space" passe mieux sur chaine hi-fi mais quand même ce n'est pas au niveau des autres je trouve.
Donc en enlevant ces 3 titres on obtiendrait un album vraiment très dense.


Par contre le reste est très haut de gamme. je comprends que certains trouvent la production trop parfaite, on sent que rien n'a été laissé au hasard. 
J'écoute en boucle "SAOT", morceau pop jubilatoire, qui me parait sous-estimé. 
Si la rythmique rappelle "looking for water", la chanson est quand même beaucoup plus subtile.


"The next day" qu'on croirait composé entre "Lodger" et "Scary monsters", une sorte de mélange entre "teenage wildlife" et "repetition"


Le funky "Dirty boys", le mélancolique "you feel so lonely you could die"


Le titre qui monte fort chez moi en ce moment c'est "how does the grass grow"




Je pense que Bowie a gagné son pari , et qu'il nous a fait un beau cadeau à nous ses fans.


Dernière édition par noisy-synthesizer le Jeu 11 Avr - 19:33 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 19:23 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

"I'd rather be high" pourrait -être tout a fait une outtake de "bouddha of suburbia". elle sonne très Beatles et je l'ecoute avec plaisir par contre 


Dancing out in space , If you can see me , how does the grass grow , You Will) Set the World On Fire  , Hum je ne peux pas , elles me fatiguent très vite musicalement et je les zappe.
The Stars (Are Out Tonight) , Where Are We Now? , You Feel So Lonely You Could Die,  pas fan depuis le début des 2 premières et la dernière parfois oui parfois non 
Heat et Plan sont anecdotiques.




ma tracklist est celle ci-dessous en ce moment mais je mélange ces titres avec d'autres des albums précédents . Je n'écoute plus l'album dans son intégralité.
  1. The Next Day 
  2. Dirty Boys 
  3. Love Is Lost 
  4. Valentine's Day 
  5. I'd Rather Be High 
  6. Boss of Me 
  7. So She 
  8. I'll Take You There 
  9. God bless the girl





  


Revenir en haut
footstompin


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2013
Messages: 18

MessagePosté le: Jeu 11 Avr - 22:06 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

"You Feel So Lonenely You Could Die" est une bien belle mélodie, typique de notre homme. Elle ressemble à d'autres qu'il a déjà écrites, mais elle est terriblement efficace. En ce moment, je la considère comme mon titre préféré de l'album.


Au même rang que "Heat", dont j'adore le dialogue entre cette 12 cordes légèrement saturée et les arrangements martiaux et sombres aux accents Scott Walker. Le dialogue Bowie/Walker démarré avec Warszawa / The Electrician, continué avec Night Flight se poursuit donc. Peu m'importe, je trouve la chanson très belle par l'apparente simplicité de sa structure.


Idem pour "Where Are We Now ?" Rien de bien neuf, là non plus. Une chute de Reality ? Très belle mélodie, "simple" et émouvante, tout comme le thème d'une ballade sentimentale dans Berlin. Une chanson qui me touche aussi peut-être parce que, peu de temps avant sa sortie, j'étais allé à Berlin et y avait fait un "Bowie tour".




Autre grand moment de l'album, "Boss Of Me". C'est pas si fréquent d'avoir une basse aussi énorme dans un morceau de Bowie. Merci Tony V. Le même Tony qui avait littéralement fait renaître le David Live et surtout le Stage, dans un remastering qui rendait honneur à la basse. J'ai la naïveté de penser que ce morceau est belle mélodie pop qui pourrait plaire au plus grand nombre, mais je dois me tromper.




Dans le genre groovy, j'aime bien aussi "Dirty Boys" même s'il manque quelque chose à cette rythmique.




Et puis, "How Does The Grass Grow" me plaît bien, avec son refrain décomplexé, ses couplets qui me font penser au seul morceau de Never Let Me Down que j'aime bien, Time Will Crawl et cette basse qui rebondit presque trop à la fin du refrain.




Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 08:11 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Je vois trop How Does The Grass Grow comme  un monstre dans le sens du collage/ cadavre esquis  sans queue ni tête . ça commence un peu comme les guitares stridentes de "station to station"  puis verse dans une mélodie à la Look back in Anger et une réinterprétation martial et vocale de Répétition pour le couplet ( déja utilisé pour the next day). le refrain des shadows est comme une "verrue" qui créée l'accident de ce titre. Les solos  est le pont musical chavirent vers la mélodie dégoulinante avec pour le second solo une rythmique basse batterie à la ashes to ashes et  puis badaboum une seconde "verrue" : la mélodie de billy jean de M. Jackson jouée à la guitare et re -shadows et comme le chat qui retombe sur ses pattes, un final à la lodger / D.J.

Bowie a utilisé ce système dans d'autres chanson sur cet album mais ici je trouve que c'est lourdingue
et ce qui pouvait s'avérer comme une chanson au départ délirante devient un truc selon moi hystérique et insupportable.
comme quoi d'une personne à une autre les avis peuvent-être complètement contraires


Revenir en haut
avcsar
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Avr - 08:42 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

------

Dernière édition par avcsar le Lun 28 Déc - 16:20 (2015); édité 1 fois
Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Ven 12 Avr - 11:12 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Oups! oui je pensais en fait au final a la Boy keep Swinging pas DJ pour How does grass grow
je ne sais pas pourquoi j'ai écrit DJ  Shocked  par paresse intellectuelle probablement.


Revenir en haut
EYEIMAGINE


Hors ligne

Inscrit le: 14 Jan 2013
Messages: 634
Localisation: SAINT ETIENNE

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 09:33 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Avec un peu de recul, j'avoue que je me lasse un peu, juste un un petit peu.
Ou bien, c'est que je veux préserver l'écoute mais alors cela voudrait dire que la magie d'un nouveau Bowie n'opère plus ?

Il m'arrive de penser que Bowie a voulu réorganiser un NLMD raté ou un Reality sur-produit, fourre-tout et mal accueilli.
En tout cas, cette impression d'un Reality amélioré ou ne se détache pas de moi.

Je pense sincèrement que les bonus (hormis The Plan) avaient leurs places en remplacement des quatre dernières chansons du disque (hormis Heat qui est magnifique).
Curieusement, WAWN a l'air perdue au milieu.

Je sens l'acrobatie entre passé, autobiographie, volonté de prouver qu'il fait encore du Rock'n'Roll et sécurité en gardant Visconti et l'équipe des deux précédents disques.
Et si il avait totalement changé de musiciens et de producteur ?
On aurait un tout autre disque avec les mêmes chansons et on aurait peut-être là un authentique chef-d'œuvre.

Bref, je n'arrive pas à trouver d'unité sur l'ensemble de l'album.

Pour moi et dans le désordre :

God Bless The Girl (dont j'aime beaucoup les paroles)
I'll Take You There
So She
Heat
Boss Of Me
Where Are We Now
Love Is Lost
The Next Day
Dirty Boys
If You Can See Me
I'd Rather Be High
(bonus)
The Stars (Are Out Tonight)
Valentine's Day
Dancing Out In Space
(bonus)



_________________
*********** * ****


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
halloweenduke


Hors ligne

Inscrit le: 15 Déc 2011
Messages: 457
Localisation: Paris 75013

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 09:42 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

OOOH ces bowiens sont jamais content, apres avoir pleuniché et s etre languis pendant 10 ans, maintenant il font la fine bouche, alors qu'on leur a fait ecouter de force Black Eyes Peas et consort pendant 3650 jours. Bannir

l unite de TND c est le son, la coherence c est que c est un patchwork. Voila! Mort de Rire
_________________
**Years pass so swiftly**


Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 10:52 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point mais il ne faut pas déconner non plus,  Aimer tout ce que produit un artiste me semble peu probable.
Il faut que le sublime côtoie le hideux pour bien faire la différence  Mr. Green


Revenir en haut
tom


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2011
Messages: 332
Localisation: Auvergne

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 17:11 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

halloweenduke a écrit:
OOOH ces bowiens sont jamais content, apres avoir pleuniché et s etre languis pendant 10 ans, maintenant il font la fine bouche, alors qu'on leur a fait ecouter de force Black Eyes Peas et consort pendant 3650 jours. Bannir l unite de TND c est le son, la coherence c est que c est un patchwork. Voila! Mort de Rire



On peut voir ça comme ça.
Je suis raide dingue de "The stars..." mais je trouve le reste bien moyen. Ce n'est ni un point de vue mental, ni faire la fine bouche, c'est juste ce que je ressens.
Quand j'écoute "Drive-in saturday" je suis excité comme si c'était la première fois que j'écoutais cette chanson, quand j'écoute "Dirty boys", je zappe (mais comment pouvez-vous aimer ce truc totalement creux de chez creux ??? Ca m'agace à chaque fois que je le vois dans votre top).

Je rejoins eyeimagine sur le côté "Never Let Me Down". C'est flagrant à plusieurs endroits. Bowie a toujours dit qu'il était déçu pour NLMD car il aimait les démos.
Peut-être a-t'il voulu le refaire.

Côté qualité, je mets The Next Day au même niveau que "Black Tie" avec une chanson qui survole l'album (The stars ici, Jump they say sur l'autre) et le reste qu'on est obligé d'aimer parce que, pour black tie, il sortait de Tin Machine et revenait seul et pour TND parce qu'on pensait qu'il ne créerait plus jamais.

Je pense que l'affectif l'emporte dans les jugements des afficionados.


Revenir en haut
cm


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2011
Messages: 1 129
Localisation: Barcelona

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 19:11 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

Dirty Boys c'est la marche funèbre des Brass bands de la nouvelle Orleans et Il y a ce côté bancal et brut que l'on retrouve aussi dans la music de Brecht que Bowie a déjà utilisé . 
Tom, Ecoute Breaking Glass  et Dirty Boys et tu verras que ce n'est pas si éloigné du point de vue rythmique. Le solo de Saxophone à la fin  est par contre coupé trop tôt et c'est frustrant pour l'auditeur.  


The stars est bien dans la veine des chanson comme Look back in anger mais j'ai du mal même si j'aime regarder la video et puis le thème des stars: bof bof 


Revenir en haut
footstompin


Hors ligne

Inscrit le: 11 Avr 2013
Messages: 18

MessagePosté le: Dim 14 Avr - 20:41 (2013)    Sujet du message: The next Day : les critiques Répondre en citant

cm a écrit:
Je vois trop How Does The Grass Grow comme  un monstre dans le sens du collage/ cadavre esquis  sans queue ni tête . ça commence un peu comme les guitares stridentes de "station to station"  puis verse dans une mélodie à la Look back in Anger et une réinterprétation martial et vocale de Répétition pour le couplet ( déja utilisé pour the next day). le refrain des shadows est comme une "verrue" qui créée l'accident de ce titre. Les solos  est le pont musical chavirent vers la mélodie dégoulinante avec pour le second solo une rythmique basse batterie à la ashes to ashes et  puis badaboum une seconde "verrue" : la mélodie de billy jean de M. Jackson jouée à la guitare et re -shadows et comme le chat qui retombe sur ses pattes, un final à la lodger / D.J.

Bowie a utilisé ce système dans d'autres chanson sur cet album mais ici je trouve que c'est lourdingue
et ce qui pouvait s'avérer comme une chanson au départ délirante devient un truc selon moi hystérique et insupportable.
comme quoi d'une personne à une autre les avis peuvent-être complètement contraires



Je n.arrive pas à trouver Billie jean. Peux tu préciser à quel moment ? Sinon, je suis d.accord avec toi sur le côté collage bordélique et c'est ce que j'aime dans le morceau. Le côté un peu fou et décomplexé.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:57 (2016)    Sujet du message: The next Day : les critiques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Manofmusic Index du Forum -> David Bowie -> The Next Day Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com